Je vous rassure dès le début, et surtout pour les chasseurs de Buzz et de Scoops, il n’y a rien de sexuel, ni de sentimental ni même de relationnel entre ces deux personnes. Je soupçonne même que l’actrice Rania Gabsi et l’ancien PDG et Fondateur de la Compagnie Syphax Airlines Mohamed Frikha, ne se connaissent même pas.

Alors, quel type de relation et d’histoire peut relier ces deux personnages publics ?

Il est vrai que le choix du titre n’est pas innocent et n’était pas choisi au hasard. J’ai juste voulu expérimenter la démarche parfois bizarre et « Chelou » de la presse du Buzz ou à scandale !

FotorCreated

Par contre, ici il n’y aura ni buzz ni scoop, car je vais analyser brièvement, tenant compte de l’actualité de ces jours, les histoires similaires, bien que différentes, entre ces deux personne. Il s’agit des Décisions Absurdes prises et la Communication de Crise ratée, deux histoires communes entre l’actrice et l’homme d’affaires.

 

Les Décisions Absurdes

 

La Première histoire qui peut réunir Rania Gabsi et Mohamed Frikha c’est les Décisions Absurdes prises par ces deux personnes. Par définition, une décision absurde, selon Christian Morel, c’est « une erreur radicale et persistante, dont les auteurs agissent avec constance et de façon intensive contre le but qu’ils se sont donné. »

Pour ce qui concerne la talentueuse actrice Rania Gabsi, en voulant défendre sa réputation suite à la parution d’un article dans un journal tunisien sérieux et professionnel « Al Chourouk » relatant que cette actrice était en état d’ébriété quand elle a commis un accident de la route (heureusement sans dégâts humains), non seulement elle a créé un Bad Buzz mais aussi elle s’est mis les journalistes à dos !

En voulant lutter contre un petit fait divers sans preuves (au départ) qui aurait pu passer inaperçu, et à cause de sa mauvaise communication sur les ondes de la Radio Mosaïque FM contre la journaliste propriétaire de l’article paru sur le journal « Al Chourouk », l’actrice était placée dans la ligne de mire de plusieurs médias et a été attaquée non seulement pour l’accident qu’elle a commis (avec la preuve du PV de la Police cette fois-ci) mais aussi pour son manque de délicatesse et de tact envers les journalistes, surtout qu’elle s’est placée en donneuse de leçons.

ggg

En ce qui concerne notre Mohamed Frikha National, la Décision absurde prise de sa part peut être évaluée comme plus grave à effets plus néfastes que celle prise par l’actrice.

En effet, Mohamed Frikha, le patron du Fleuron de l’ingénierie en Tunisie TELNET, cette société qui a été depuis plusieurs années une fierté nationale pour tous les Tunisiens, qui ont admiré le leadership et l’ingéniosité de ce manager qui a pu monter une entreprise qui peut se comparer à plusieurs entreprises multinationales !

Mohamed Frikha, après cette réussite fulgurante et après tant de réflexion, il a décidé de fonder une compagnie de transport aérien dénommée Syphax Airlines, qui était accueillie, elle aussi, avec enthousiasme et optimisme, vu qu’elle offrira des tarifs nettement meilleurs que Tunisair !

Cette compagnie a même réussi à gagner la sympathie de l’opinion publique lors de son bras de fer avec la compagnie Nationale, qui, selon les média, demeure septique quant à son futur suite à cette nouvelle concurrence.

Le coup de théâtre est survenu lorsque Mohamed Frikha a décidé de rentrer dans le monde de la politique en se portant non seulement candidat aux élections législatives 2014 à la tête de la liste du parti Ennahdha à Sfax mais en se portant aussi, comme candidat indépendant, aux élections présidentielles organisées la même année en Tunisie.

En optant pour cette décision, absurde selon mon modeste avis, non seulement il a montré à l’opinion publique qu’il n’était pas un bon communicant (suite à plusieurs interviews dans les radios et les TV), mais il a causé une dégradation conséquente à l’image de Syphax Airlines et de Telnet Holding , vu le nombre de « Clients » et de « Prospects » ne partageant pas avec lui les idéaux politiques. Cette dégradation s’est traduite, le lendemain des résultats des élections, par une chute faramineuse des actions des deux entreprises, au moment où toutes les actions des autres entreprises étaient au vert !

Les médias ont même répliqué que Mohamed Frikha, a commencé à récolter les fruits, dieu seul sait combien amers sont-ils, de ses engagements politiques.

En entamant une carrière politique, Mohamed Frikha a voulu surtout une prospérité supplémentaires dans ses affaires, mais, malheureusement, à cause de cette décision absurde, ses deux fleurons sont aujourd’hui dans une situation financière critique..

 

La Communication de Crise ratée

 

Entamons maintenant la deuxième histoire commune entre notre Actrice Nationale et notre Homme d’Affaire National qui est la Communication de Crise ratée.

En revenant sur le cas de notre talentueuse actrice, Rania Gabsi a commis plusieurs erreurs de Communication lors de sa parution sur les Ondes de la Radio Mosaique Fm pour défendre sa réputation. En prenant la parole sur ce media, Rania Gabsi a commencé par attaquer tous les journalistes, sans exception, en se positionnant en tant que donneuse de leçons de professionnalisme et de sérieux au travail. Erreur fatale !!! Il ne faut jamais jamais jamais se mettre les journalistes à dos !!  Même dans les pires situations de crise. La relation avec les journalistes et les médias doit toujours être basée sur la confiance, la communication, la transparence et surtout le respect !!

Deuxième erreur conséquente, c’est les mots empruntés, l’attitude agressive et la perte du sang froid lors de l’espace radiophonique alloué à l’actrice pour défendre sa réputation..

Coup de grâce, l’appel téléphone en direct de la journaliste qui a rédigé l’article. Cette journaliste était éloquente, sûre d’elle et très professionnelle, mais surtout qui a fait sortir une pièce maîtresse qui est le PV de la police qui justifie l’exactitude des faits et de l’état d’ébriété de Rania Gabsi.

image

Cette technique journalistique est très bien connue et appliquée surtout par des journaux à scandale tel que le « Canard enchaîné » où on fait sortir un fait divers sans aucune justification malgré qu’on détient « La Preuve irréfutable », on laisse la personne concernée nier et réfuter les faits pour revenir après avec la pièce maîtresse, et là, échec et mat !!

Prise au dépourvu par cet appel, l’actrice n’a pas cessé à couper la parole à la journaliste et de lui manquer de respect malgré les vaines tentatives de l’animateur de la calmer et de l’empêcher d’être indécente vis à vis de cette journaliste.

Une chose est sûre, Rania a perdu la bataille et la guerre qu’elle n’aurait pas dû entamer dès le départ car ce n’étaient finalement que deux articles de faits divers passés plus ou moins inaperçus.

La Communication de crise de Mohamed Frikha n’était pas ratée pour manque de préparation ou pour un discours raté, comme c’était le cas de Rania Gabsi. C’était une Communication de crise qui manquait de plusieurs éléments fondamentaux pour sa réussite, à commencer par …… la Communication elle-même !

Il est vrai que la stratégie de l’Autruche est parmi les stratégies à adopter en cas de crise, et cela ne signifie pas que c’est une stratégie perdante à tous les coups ! Au contraire, parfois il est vivement conseillé de jouer le rôle de l’autruche pour éviter d’empirer les choses..

Mais, malheureusement pour notre homme d’affaire, cette stratégie n’avait pas sa place dans sa crise. Dans une situation pareille, où Syphax Airlines est en train de déclarer sa faillite, où des milliers de voyageurs restent sans réponse quant à leurs billets payés et devant des vols annulés, où des centaines d’employés ne savent même pas s’ils sont licenciés ou pas, il faut Communiquer !!!!!

il faut mettre sa casquette de manager, d’assumer sa responsabilité de chef d’entreprise, retrousser ses manches, s’entourer de ses managers, tracer toutes les stratégies nécessaires et efficaces, dresser la table pour les média, et montrer à toutes les parties prenantes qu’il est là et que des solutions factuelles et concrétés sont en cours de mise en place.

Premier signal fort à émettre par exemple, c’est sa démission de l’Assemblée des Représentant du peuple. Démissionner ainsi de son rôle politique pour se concentrer sur son rôle économique et social.

Pour le moment, silence radio et pas de démission ……..

 

Keep in touch !!

Publicités

À propos de TAREK CHABIR

COMMUNICATIONS DIRECTOR at Kromberg and Schubert Tunisia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s