Je viens d’entamer la lecture d’un nouveau livre qui s’intitule « Un Hérisson dans la tempête » de Stephen Jay Gould et dès le premier chapitr, je découvre un sujet qui m’a vraiment surpris et m’a ouvertement invité à revoir ma perception sur plusieurs composantes et sujets qui constituent notre monde réel. L’auteur disait au début de son livre que « Nombre de créatures animales, parmi lesquelles Jesse James, Alexandre Legrand et le Panda Géant, se doivent d’offrir au monde un double visage, l’un imposé par la légende et l’autre modelé par la nature ».

20121125-002827.jpg

Si par exemple je vous demande de décrire un Panda en un seul mot, vous allez sûrement me répondre : douceur, d’affection, beauté ou même élégance !
C’est un image transmise à travers des génération et sculptée grâce au mythe et le mystère qui a toujours entouré ce Bel animal ! Entre la rareté de ses apparitions, les campagnes de communication qui ont accompagné la sortie des différents films de Kung Fu Panda et les photos des « wallpapers », la perception de cet animal ne peut être que très positive.

Mais si nous entendrons la description réelle et réaliste de cet animal de la part d’un scientifique qui a dédié sa vie pour l’étude et l’analyse du comportement de ce Doudou vivant, nous risquons d’entendre parler d’un Animal furtif, qui passe 60% de sa journée à mâcher du bambou et les 40% restants dans le repos évacuant durant ce temps là l’énorme masse non digérée du bambou broyé !

Cet animal se fait tellement rare que l’élément principal sur lequel se basent les scientifique pour son repérage est ses excréments en forme de gros cylindres… Grâce à ces cylindres, ils peuvent déterminer avec exactitude ses mouvement et les horaires de son alimentation !

Parlant de cela comme ça peut vous décevoir et éventuellement vous changerez votre perception sur les doux pandas !!

Tout cela pour monter que grâce à la communication, nous pouvons transformer un concept très ordinaire ou un produit de bas de gamme en un produit ou concept mythique qui vaut de l’or !

Cette technique est surtout conseillée dans la communication d’accessibilité ou bien dans la communication du risque. Les responsables de la communication doivent jouer sur la perception de leurs cibles et de « Mystifier  » les concepts sur lesquels ils travaillent.

Dans ce sens, je suis doublement déçu de la compagnie Shell, qui non seulement elle veut nous faire subir les effets néfastes du Gaz de schiste en Tunisie, mais elle n’était même pas capable, malgré sa notoriété et son expertise, de concevoir une stratégie correcte de communication d’accessibilité et travailler sur la perception et la mystification de ce gaz qui va nous tuer un jour..

Bonne chance pour les Pandas et surtout Bonne chance pour les Tunisien !!!

Publicités

À propos de TAREK CHABIR

COMMUNICATIONS DIRECTOR at Kromberg and Schubert Tunisia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s